Quelques nouveautés

Par ordre chronologique

 
Sénèque Tournon reliure.jpg
Sénèque Tournon Cléandre.jpg
Sénèque Tournon titre.jpg

Sénèque en Ardèche

 

SENEQUE. Epistres de L. Annae Seneque, philosophe tres excellent, traduictes en Français […] Avec le Cleandre, ou de l'honneur et de la vaillance [par le Seigneur Du Pressac].

 

Tournon : Claude Michel, 1593

 

In-8, (16)-367--(25) pages. Vélin souple à recouvrements de l'époque.

Petits manques de cuir aux coins et aux coupes.

 

Très rare impression de Tournon.

En 1548, le Collège de Tournon devient une université de Philosophie et des sept Arts Libéraux. Très vite, elle est fréquentée par plus de deux mille étudiants originaires de l'Europe entière. L'installation de presse à Tournon date de 1582.

Cette édition reprend l'édition faite à Paris en 1586.

 

La traduction est due à Geoffroy de La Chassagne. Né à Bordeaux. Fils d'Issac de La Chassagne, conseiller du Parlement. Beau-frère de Montaigne, Gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi Henri III, poète latin et français, orateur et historien, il a traduit en français plusieurs lettres de Sénèque. Auteur d'un discours politique "Le Cléandre, ou de l'honneur et de la vaillance"

 

​Répertoire bibl. des livres imprimés en France au 16e siècle, Tournon, n° 18 (un ex. Londres). Un ex. à la BNF. Voir René Adjémian, Bibliographie des éditions de Tournon. 1582 - 1653.

 

                                                                                Vendu

 

Satyre ménipée planche.jpg
Satyre ménipée reliure.jpg
Satyre ménipée titre.jpg
Satyre ménipée portrait.jpg

[PITHOU, PASSERAT, DURAND, RUPIN…]. Satyre ménipée de la vertu du catholicon d'Espagne. Et de la tenue des Estatz de Paris.

 

Imprimé sur la copie de l'année 1593, ( 1594 ?)

Petit in-8, 565 (i. e. 561)-(1) pages et deux planches dépliantes. Vélin souple de l'époque.

Pas de pages 289-290 sans manque ; cahiers q et r intervertis ; pas 483-484 sans manque

 

La Satyre Ménippée, circulant d'abord sous le manteau en 1593, fut à l'origine  imprimée en 1594 par Jamet Mettayer. Elle a pour sujet la tenue des états généraux convoqués à Paris le 26 janvier 1593 par le duc de Mayenne, chef de la Ligue hostile à Henri de Navarre, dans le but d’élire un roi catholique. Elle emprunte son titre à une œuvre elle-même en vers et en prose de l'érudit Juste Lipse (1581), inspiré par Varron, auteur de  Saturæ Menippeæ.

"La Satire Ménippée fut à la fois une comédie, un pamphlet et un coup d'Etat. Cette satire fraye la route à Henri IV vers le trône ; elle met au grand jour les prétentions de la Ligue, ses intentions secrètes, ses folies, ses crimes. […] Elle a quatre éditions en un mois ; mêlée de vers légers, d'épigrammes piquantes, de pages éloquentes, de comiques parodies ; tableau chargé, mais réel, des mœurs de l'époque dont elle est le plus curieux  monument. Les politiques, les historiens, les gens de goût la consultent encore. Les plus jolis vers de la fin du XVIe siècle s'y trouvent semés, et nul orateur de la même époque ne s'éleva jusqu'à une éloquence aussi mâle, aussi touchante, aussi naïvement patriotique que Pierre Pithou, dans les morceaux admirables qu'il a fournis à cet  ouvrage". (Larousse du XIXe siècle).

680 euros

More reliure.jpg
More titre.jpg
More ex libris.jpg
More gardes.jpg

                    

MORE, Thomas. Utopia a mendis vindicata.

Amsterdam : Janson Blaeu, 1629

In-24, 269-(1) pages. Maroquin rouge à grain long, dos à nerfs orné, encadrement de roulette et ornements floraux sur les plats, tranche dorée, roulette intérieure (reliure de la fin du XVIIIe siècle). Ex-libris héraldique en fin de volume : "Constant and True. The Right Honorable George Rose".                                                               

Superbe exemplaire dans une très fine reliure, avec une provenance "politique" parlante pour ce texte mythique.

D'origine modeste, George Rose (1744 - 1818) intégra la Royal Navy puis devint fonctionnaire après une blessure lors d'un combat aux indes orientales (1762). Entré au gouvernement de William Pitt, il devint Membre du Parlement en 1784. Toujours fidèle à Pitt, il fut également proche de Nelson qu'il avait connu aux Antilles, et il resta Membre du parlement jusqu'à sa mort.

                                                2 800 euros

Tannstetter reliure.jpg
Tannstetter diagramme 1.jpg
Tannstetter titre.jpg

TANNSTETTER, Georg. Artificium de applicatione astrologiae ad medicina

Strasbourg : Georg Ulricher, 1531

In-8, 61-(2) feuillets. Maroquin rouge XVIIIe, dos lisse orné de filets dorés, titre en long, trois filets dorés sur les plats, roulette intérieure dorée, tranche dorée.

Très bel exemplaire, en parfaite condition XVIIIe.


La préface est signée par le botaniste et théologien Allemand Otto Brunf.

L'humaniste Georg Tannstetter (1482 - 1535), aussi appelé Georgius Collimitius, professa à l'université de Vienne. Il était à la fois médecin, mathématicien, cartographe et astronome. Il fut le médecin personnel de Maximilien 1er puis de Ferdinand 1er.

Ce traité est illustré de tableaux et diagrammes savants.

Le livre est rare : deux exemplaires seulement dans les bibliothèques françaises d'après le CCFR. Celui de la bibliothèque Sainte Geneviève appartenait à Oronce Fine.

                                                                                                     5 000 €
Ritter 2265 ; Muller, Bibliographie strasbourgeoise II, page 329 n° 14.

Saint Hyacinthe titre.jpg
Saint Hyacinthe reliure.jpg

SAINT-HYACINTHE, Hyacinthe Cordonnier dit THEMISEUL DE]. Le chef d'œuvre d'un inconnu. […] On trouvera dans ce volume une Lettre à Monseigneur le Duc D…, Trois tables très amples, & une Dissertation sur Homère & sur Chapelain.

La Haye : 1714

Deux parties en un volume in-8, frontispice, (14)-5 feuillet et 195-50-(16) pages. Veau moucheté de l'époque, dos à nerfs orné. 

Petites fentes aux charnières. Ex-libris gravé de Henri Tardivi.           

Rare première édition.  

Publié sous le pseudonyme de Matanasius, le Chef d'œuvre d'un inconnu est une critique ingénieuse de l'abus de l'érudition et du pédantisme. Ce fut un véritable événement littéraire, et trois éditions consécutives n'épuisèrent pas sa vogue. L'auteur, qui s'était dissimulé sous l'anonyme, crut devoir se démasquer et venir à Paris jouir de son triomphe. Par malheur, le décret de prise de corps lancé contre lui ayant toujours son effet, il fut obligé de regagner précipitamment la frontière (Larousse du XIXe siècle). La vie de Hyacinthe Cordonnier, dit le chevalier de Thémiseul, dit Saint-Hyacinthe, natif d'Orléans, fut très dissipée et aventureuse. Il vécut en Hollande, où il se lia avec les écrivains et érudits autour de Gravesande.

Quérard VIII, 343 ; Cioranescu n° 58357.

                                           450 euros

Racine frontispice.jpg
Racine ex-libris.jpg
Racine reliure.jpg

                    

Racine chez le vicaire de Dodderhill en Angleterre

RACINE, Jean. Oeuvres.

Paris : 1760
3 vol. in-4 de (4)-XVIII-(6)-414-(4)-IV447-(4)-IV-412 pages. Veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné, trois filets dorés et armes ecclésiastiques sur les plats, tranches rouges (reliure de l'époque).
Ex-libris manuscrit sur les gardes : "J. Blyth, Dodderhill" (très probablement le Vicaire John Blyth, avec ses armes sur les plats), et prix d'achat : £ 5.7.

La pus belle et la plus luxueuse des éditions de Jean Racine.

Donnée par le dessinateur Jacques de Sève, elle est illustrée d'un portrait de l'auteur gravé par Jean Daullé, de 3 vignettes de titre, 12 planches, 13 en-têtes, 60 culs-de-lampes, gavées en taille-douce par Chevillet, Baquoy, Legrand, Flipart, Tardieu, Le Mire, Aliamet, Lempereur, Sornique.
                                                                                                     1 200 €

  Cohen 846-847.

Bréguet.jpg

BREGUET, Abraham Louis. Lettre autographe constituant une vraie déclaration à une certaine Clémentine pour qui il vient de réparer sa montre.

Paris : s. l. (ca 1780)

Une page, 88 x 115 mm (pour le texte), 176 x 88 mm dépliée.                                          

L'expression de sentiments ardents de Bréguet pour Clémentine.

La destinataire n'est pas identifiée. Ses relations avec Bréguet semblent fougueses.

"J'envoie à notre [souligné] chère Clémentine sa montre réparée. J'ai dit notre, c'est que je m'apperçois [sic] que pour tout on partage mes sentimens pour toi. Cela me fait plaisir, très grand plaisir. Mais aussi tu dois à chacun, une portion de bienveillance, ce qui rend ma part très petite. Comme je m'aime dans toi, c'est toujours un bien pour moi quand même tu gagne [sic] à mes dépant [Dépens ?] car c'est par toi que je [sem ??] le plus agréablement.

Ton ami.

J'irai ce soir, si je puis j'irai diné mais je serai au plus tard dans tous les cas à 6h et demi."

                                                1450 euros

Dumas divorce reliures.jpg
Dumas Homme femme titre.jpg

DUMAS fils, Alexandre. L'homme-femme. Réponse à M. Henri d'Ideville. [Avec :] La question du divorce.

Paris : Michel Lévy frères, [et] Calmann Lévy, 1872 -1880

 

In-8, (4)-177-(4)-417 pages. Maroquin vert de l'époque, dos à nerfs, provenance frappée à l'or sur le premier plat de chaque volume, dentelle dorée sur les contreplats, tranche dorée. (Pagnan)

Editions originales, sompteux exemplaires sur Chine..

Ces deux textes courageux de Dumas fils plaident en faveur d'une législation plus souple, et prenant en compte les réalités de mœurs de son époque. Henri d'Ideville avait paraître un article dans le journal Le Soir, en réaction à une affaire criminelle (un "féminicide") qui fit condamner un mari jaloux. Cette réponse, puis plus tard le livre "La question du divorce", combattent la fausse morale, le préjugé, tout ce qui lui paraît faux, convenu, factice, dans les mœurs.

 

Madame Lippmann, à qui ces deux livres appartenaient, est mieux connue sous le nom de Madame Arman de Caillavet. Elle avait comme belle-sœur une fille d'Alexandre Dumas fils, Colette, fille naturelle de Dumas. Léontine Lippmann, dont le mari ne fut pas d'une fidélité exemplaire, devint la célèbre maitresse d'Anatole France. Rien d'étonnant donc que lui aient été réservés un des cinq exemplaires sur Chine, traités avec un soin luxueux.

 

                                                                                                     2 800 €

  Vicaire III-481/482.

Longus Giraldon reliure.jpg
Longus Giraldon maquette.jpg
Longus Giraldon titre.jpg

LONGUS. Daphnis et Chloé; Compositions de Raphaël Collin gravées à l’eau-forte par Champollion. Préface de Jules Clarétie.

Paris : Librairie artistique H. Launette et Cie, G. Boudet succ., 1890

Grand in-8, (6)-VIII-190,(1) pages, 12 planches en trois états et les 29 illustrations dans le texte tirées à part en deux états. Maroquin olive mosaïqué et doré, avec six portraits peints en médaillons, large dentelle sur les contreplats, gardes de tabis, tranche dorée.  

 

Exemplaire sur Japon, dans une somptueuse reliure d’Adolphe Giraldon exécutée par René Kieffer.

 

L’exemplaire comprend également la maquette originale de Giraldon pour la reliure.

Né à Marseille en 1855, mort à Paris en 1933, Giraldon est un artiste majeur de l’”Art nouveau”. On connait quelques reliures réalisée selon ses instructions, toujours de grand luxe. Parmi elles, celle-ci est particulièrement riche et réussie.

                                               9 000 euros

Ernst reliure.jpg
Ernst planche 2.jpg
Ernst planche.jpg

CREVEL, René; ERNST, Max (illus.) Mr. Knife Miss Fork

Paris: Black Sun Press 1931

In-12, toile de l'éditeur ornée d'un décor doré sur le premier plat, à froid sur le second. Ex-libris C.G. Wallis sur le premier contre-plat.                                                                                                                  

Edition originale anglaise d'un fragment du livre de Crevel «Babylone», issue de la collaboration de Max Ernst et de Man Ray. Tirage limité à 250 exemplaires. Un des 200 exemplaires sur finest bristol paper. Il est illustré de 19 photogrammes hors-texte réalisés dans l'atelier de Man Ray d'après 19 frottages originaux de Max Ernst. «Chacun d'eux fut appliqué sur du papier photo, la face contre le papier sensible et exposés à la lumière. Les parties dessinées retiennent ainsi la lumière et apparaissent en blanc sur fond noir». (Werner Spies). Le cartonnage décoré de l'édition a été réalisé par Gonon, relieur et premier éditeur de Paul Eluard, d'après une maquette originale de Max Ernst. Bon exemplaire malgré une légère restauration au dos. Superbe réalisation

Max Ernst et Man Ray, tous deux pionniers dans leur quête perpétuelle de nouvelles techniques artistiques, étaient déterminés à maîtriser un processus permettant de transposer des dessins réalisés via la technique de frottage d'Ernst sur du papier photographique, sans recourir à l'appareil photographique. D'abord utilisé par Ernst en 1925, le frottage était réalisé en apposant des feuilles de papier sur un matériau texturé puis frotté au crayon afin de produire des images mystérieuses et abstraites de la surface sous-jacente. Après plusieurs jours d'essais et d'erreurs, ils maîtrisèrent le processus: le frottage sur du papier fin et transparent pouvait être directement apposé sur un papier photographique et exposé à la lumière. Le papier transparent permettait à la lumière d'interagir avec le papier photographique, là où il n'y avait pas de coup de crayon. Les images réalisées grâce au processus du photogramme, des photographies créées sans appareil

                                                12 500 euros

Ernst écritures couv.jpg
Ernst écritures front.jpg
Ernst écritures titre.jpg

ERNST, Max. Ecritures.

Paris : Le Point cardinal,, 1970

Petit in-4, broché, couverture lithographiée en couleurs rempliée, chemise à rabats de toile bordeaux, chemise-étui à dos de serpent (Leroux).                                                                                                          

Un des 100 premiers exemplaires, comportant une eau-forte originale en couleurs de Max Ernst.

Recueil des écrits d’Ernst, comprenant entre autres son «roman-collage» La femme 100 têtes ou Rêve d'une petite fille qui voulut entrer au Carmel, une biographie inédite et un choix d'interviews

L'eau forte est justifiée et signée par l'artiste, la couverture est une lithographie originale en couleurs.

                                                1450 euros

Membre du Syndicat National de la Librairie Ancienne et Moderne
Membre de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne

Librairie Michel Bouvier - 14, rue Visconti - 75006 Paris - France - Tél : +33 1 46 34 64 53 - informations@librairiemichelbouvier.com